"C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas..."
Victor Hugo.

Bienvenue dans mon espace.
Un clic ou deux sur l'image et elle s'agrandira pour vous...

vendredi 16 novembre 2012

ça existe encore...


Après une ballade  de fin d'automne sur les crêtes vosgiennes, quel bonheur de se retrouver au coeur de la montagne  dans la chaleur d'une ferme auberge ...Elles sont apparues à la fin du XIXéme siècle,il en est de nombreuses, toutes isolées et gérées d'avril à octobre par un agriculteur et sa famille. Avant que la neige ne recouvre le massif, on raccompagne les animaux vers la plaine pour l'hiver...
Non, nous ne sommes pas n'importe où, cette ferme j'y suis attaché depuis longtemps, un peu éloignée des circuits traditionnels, c'est là que mes fins de journées passées là-haut durent et durent encore... celles dont on voudrait qu'elles ne se terminent pas....Ne pas redescendre maintenant, profiter et retarder encore le retour...
S'attabler là, dans la fromagerie toute proprette où le fameux Munster est élaboré.
C'est la famille qui m' accueille dans cette ambiance montagnarde d'antan  authentique et non artificiellement conservée...et puis cet accent  alsacien qui contribue  plus encore au sentiment de dépaysement...j'adore..
Se retrouver, se reconnaître, se raconter la montagne..., depuis le temps des liens se sont tissés...Le bien qu'ça fait!
Et si l'on mangeait?...J'ai dit manger, pour les grignotages, voir ailleurs!
Le repas marcaire, (repas du paysan)  un menu qui vous tient au ventre et que l'on ne prend pas sur le pouce! 
Tout est cuisiné maison...Allez, j'vais vous dire...
Soupe de légumes, tourte à la viande, attention, la suite arrive...les "Roîgabrageldi" accompagnées de viande fumée, le fromage suit... (munster bien sur...). Le tout accompagné d'un verre (ou deux...)  d'Edelzwicker, un vin sympa! Puis vient le dessert, tartes du jour, aux myrtilles si c'est la saison, ou alors... meringues Chantilly (crème de la ferme)...
Prendre son temps surtout...le temps d'écouter, d'échanger, de s'enrichir encore...
Et puis,il faut bien quitter cette ambiance, mais non sans se faire préparer ce fromage que j'emporterai, assez gros pour en faire profiter les amis, et qui, tout le temps qu'il durera, me fera penser à ces moments passés là-haut et me dire que j'ai beaucoup de chance...
 Oui,il est des endroits à préserver... mais peut-être aussi à ne divulguer qu'aux purs...


 
à la fromagerie... 
 

15 commentaires:

  1. Ton billet m'a beaucoup touché tant chaque mot était juste , j'ai fermé les yeux et voyagé de concert tout à coté de toi dans ces lieux qui à la beauté unique ou tant de secrets sont encore gardés j'ai aimé ta dernière phrase elle est si vraie :)
    ""Il est des endroits à préserver... mais peut-être aussi à ne divulguer qu'aux purs...""
    Le Munster ., les couleurs , l'accent , les vins , la bonne table ...de bons souvenirs ....
    Bonne journée Hubert
    Amicalement Sacha

    RépondreSupprimer
  2. Oui, ces reflets du passé nous touchent. Je m'en sens assez peu éloignée, vivant le terroir au jour le jour. A tel point que cela me pèse parfois et que j'essaie de me tenir à distance. Mais, si l'on a la chance de le vivre dans une famille, je suis sûre que c'est beaucoup mieux! Très beau billet, Hubert!

    RépondreSupprimer
  3. Miam le munster fermier, souvenirs souvenirs. Je suis passée au Comté et au Morbier, mais c'est le même bonheur.

    RépondreSupprimer
  4. on s'y croirait, tant tes mots le disent bien !
    un pur moment de bonheur !

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien : "pour les grignotages, voir ailleurs" !
    En effet, c'est conséquent !

    RépondreSupprimer
  6. Je suis très attachée à cette région pour avoir vécu dans un département voisin tout aussi convivial ... Je garde un souvenir ému de mes virées dans les Vosges
    Si vous voulez connaître un vrai moment de bonheur , suivez le conseil d'Hubert , rendez vous dans les Vosges pour y déguster des produits d'exception .
    Merci Hubert de tes visites toujours appréciées .
    Bises de Louise

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis jamais allée dans les Vosges, il faut vraiment que je corrige cette erreur, je te fais confiance pour me donner de bons conseils, à te lire je me dis qu'il faut vraiment corriger cette erreur, sourire. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  8. Moi non plus, je ne suis jamais allée dans les Vosges. Tu viens, Kat, nous y allons ensemble ?... :-)
    Merci pour ce joli récit, Hubert, récit qui nous a mis l'eau à la bouche !... et pas que l'eau, hein !... :-)
    Bonne fin de semaine à toi.

    RépondreSupprimer
  9. Un bon Munster, une bonne ambiance d'antan, le bonheur au coeur pour revenir chez soi. Ces endroits sont devenus rares et précieux ! Bon WE. Bises

    RépondreSupprimer
  10. Ah les fermes auberges... Moi aussi, j'adore. Mais elles ne sont pas toujours faciles à trouver.

    RépondreSupprimer
  11. *** Génial cet endroit !
    Merci Hubert de nous faire découvrir !
    Bonne journée ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  12. Un billet plein d'authenticité, d'amitié et de vrai savoir vivre.

    RépondreSupprimer
  13. je pense qu'il n'y a que des purs sur le blog

    RépondreSupprimer
  14. Presque une nature morte, excepté que ce lieu paisible doit être en service, je pense. Très jolie photo.

    Belle soirée, Hubert.

    Roger

    RépondreSupprimer