"C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas..."
Victor Hugo.

Bienvenue dans mon espace.
Un clic ou deux sur l'image et elle s'agrandira pour vous...

vendredi 26 juillet 2013

Densité florale...

Le soleil bienvenu de juillet nous fait oublier ce printemps o combien pluvieux et perturbant, mais le spectacle offert par la flore des chaumes vosgiennes, nous laisse penser qu'elle a beaucoup aimé...La fonte des neiges tardive et l'humidité qui suivit  lui furent bénéfiques c'est une véritable  explosion de couleurs qui nous est offerte! La gentiane en est majestueuse...



 
 
 

mardi 23 juillet 2013

Géranium sauvage...

Trés présent au long de nos sentiers, il semble s'offrir à qui voudra bien l'admirer...



mardi 16 juillet 2013

Journal hôtelier...

Des hôtels quatre étoiles dans les Vosges, inscrits au guide des insectes ...
Ici, les jardins botaniques de Saverne et du Chitelet nous font découvrir leurs structures, les chambres sont toutes différentes, afin d'y héberger les pensionnaires de tailles et d'espèces différentes, qui, comme les papillons et les abeilles sont indispensables pour assurer la pollinisation des fleurs.
Elles sont composées de matériaux de récupération non traîtées(bois,bambou, graminées, vieux paillassons, pots de terre, briques alvéolées, bûches percées...
Ces hôtels permettent aux insectes d'y trouver un refuge lors de la période froide et de se reproduire dans les meilleures conditions. Ce type de construction se répand progressivement dans les jardins, d'autant que nous avons tendance à trop bien les "nettoyer" des branches et feuilles mortes notamment, là où les insectes aiment se réfugier...
 
à 355mètres d'altitude au jardin botanique de Saverne ...
 


vers les crêtes à 1220 mètres au jardin d'altitude du Chitelet ...



les chambres... 

 
 
miniatures ...


lundi 8 juillet 2013

Butinage express..


Les rayons du soleil nous réchauffent enfin, rattrapons le temps perdu et ça tombe bien,  j'aime le jaune....(parole d'abeille...)


jeudi 4 juillet 2013

L'arnica du massif vosgien...


Les cueilleurs d'arnica seront à pied d'oeuvre au Markstein, à l'altitude de 1260 métres en ce début de mois de juillet, lieu de récolte le plus important en France de cette plante médicinale. Dès l'aube, une cinquantaine de personnes ramasseront au rythme de la floraison pendant trois semaines, quelques 10 tonnes de fleurs et plantes entières destinées à des laboratoires pharmaceutiques et cosmétiques français, suisses et allemands. Avant dix heures, elles devront être transportées vers Mulhouse afin d'y être traitées rapidement, l'arnica n'attend pas...
Cette cueillette est strictement reglementée pour préserver cette superbe fleur jaune de la taille d'une marguerite qui calme les hématomes et piqures d'insectes. Les prélèvements sont controlés sur une centaine d'hectares où les marcaires (agriculteurs producteurs de Munster...), ne doivent procéder à aucun traitement des chaumes, les vaches, bien sûr de race Vosgienne, ne pourront y pâturer qu'une fois la récolte terminée...